Comment la mobilisation des psychologues peut porter ses fruits

Senja STIRN

Au préalable

Les actions et les résultats qu'elles peuvent amener ne dépendent jamais réellement des organisations, comme les psychologues s'imaginent toujours, mais de certaines personnes, rares au passant, qui mènent un travail avec consistance, énergie, charisme et persistance. 

La profession de psychologue - comme d'autres d'ailleurs, oublient toujours de reconnaître ce travail exemplaire. Parmi eux figure Pierre du Mortier (PDM), psychologue à la CGT, dans le 71, que nous souhaitions remercier ainsi pour le travail assidu, dévoué et de lien.

Voici des résultats de cette mobilisation.
 


Une rencontre fructueuse entre les psychologues de Saône et Loire et les parlementaires
Cécile UNTERMAIER
Cécile UNTERMAIER

Les psychologues du 71 ont pu rencontrer Mme Cécile UNTERMAIER, députée de Saöne et Loire, autour des difficultés rencontrées dans l'exercice de leurs missions.


A la suite de cette rencontre, Mme Untermaier est intervenue d’une part auprès de Christiane TAUBIRA, Ministre de la Justice, s’agissant du non-paiement des expertises psychologiques (lettre en pièce jointe ci-dessous), d’autre part auprès de Madame Marylise LEBRANCHU, Ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique, s’agissant cette fois-ci de la valorisation de la fonction de psychologue exerçant dans la fonction publique (paragraphe suivant).

Il est prévu aussi un débat public à Mâcon avant la loi sur la santé.
 


Question parlementaire écrite de Mme Untermaier, à paraître dans le Journal Officiel de la RF

Cécile UNTERMAIER 

Députée de Saône-et-Loire, Membre de la Commission des lois, Conseillère générale du canton de Sennecey-le-Grand 


Louhans, le 31 mars 2014 


QUESTION ECRITE 


Mme Cécile UNTERMAIER appelle l'attention de Mme la ministre de la réforme d’état, de la décentralisation et de la fonction publique sur les conditions dans lesquelles exercent les psychologues de la fonction publique hospitalière ou territoriale. L’accès à la profession est autorisé aux personnes titulaires d’un master 2. Pourtant, d’une part, le salaire d’un psychologue junior ne s’élève aujourd’hui qu’à 1600 euros, d’autre part, la précarité de l’emploi est une réalité dans cette spécialité où les professionnels sont recrutés sur la base d’un contrat à durée déterminée et/ou d’un contrat à temps partiel. Si la loi n°2012-347 du 12 mars 2012 a permis d’améliorer leur situation, celle-ci reste insuffisante. En effet, la transformation de certains contrats à durée déterminée en durée indéterminée débouche rarement sur une titularisation à raison du très grand nombre de psychologues travaillant à temps partiel du fait de la fragmentation de leur activité. Compte tenu du principe selon lequel seuls les postes à temps plein ouvrent droit à une titularisation, beaucoup de spécialistes restent en situation précarité professionnelle. Aussi, elle lui demande quelles mesures le gouvernement entend adopter afin de valoriser et de sécuriser cette profession. 
 


Rencontre avec l'ARS du 71
Comment la mobilisation des psychologues peut porter ses fruits
Les psychologues du 71 (CGT PDM, les psychologues du CHU, de la Chartreuse (21), de Sevrey (71) et d'Auxerre (89), ont rencontré aussi l'ARS (Agence régionale de la Santé). L'entrevue avait abouti à l'interpellation des directeurs d'hopitaux par l'ARS.

Ci-joint, la réponse de l'ARS.

La grève du 10/04/2014 dans les régions
Niort
Niort

BOURGOGNE
Plusieurs participants bourguignons (CHU, Sevrey, La Charité (58), La Guiche (71) et 1 chômeuse) ont participé à la grève à Paris, avec un voyage collectif en minibus.

Dans la région, on a noté un pourcentage de grévistes non-négligeable : 41% à Sevrey, 11% à la Charité, 48% à la Chartreuse.

Et la presse régionale a relayé l'info (Chérie FM, Journal de Saône et Loire,...).

PAYS NIORTAIS
La grève a recueilli 72,5 % de grévistes.


Libération Société : Des psychologues de la fonction publique en grève contre la précarité

Lire l'article :  Des psychologues en grève


Grève annoncée pour le 19 juin 2014
Pour poursuivre la mobilisation, l'assemblée générale à Paris a voté massivement pour une grève et, cette fois vraiment, une manifestation le 19 juin à Paris.

Nous continuons le "lobbying" et la médiatisation de notre mouvement sur les salaires, la précarité, l'indemnisation des stagiaires et la reconnaissance professionnelle dans la loi et par les pouvoirs publics.

Pour conclure : Nombreux le 19 JUIN !
Comment la mobilisation des psychologues peut porter ses fruits
Les démarches portent leurs fruits aussi bien au niveau local, régional que national. 
Les actions ci-dessus sont un bel exemple des aboutissements.

Il est aussi évident que l'Etat ne se souciera guère de la problématique des psychologues si les taux de grévistes ne dépasse pas 50 % (la courbe de Gauss, vous vous rappelez ? la majorité est considérée comme les 50 % de la population). A savoir que l'on peut poser une seule heure de grève pour que cela soit compter comme 1 gréviste !

Il n'est pas possible d'attendre que les choses tombent toutes seules dans le bec. Si les psychologues ne se bougent pas eux-mêmes, rien ne bougera.

Psychologues ! Nous espérons donc que vous serez nombreux à se porter grévistes. Si vous ne savez pas comment faire, consultez les FAQ dans l'article ici : Comment faire la grève et à quoi ça sert ?

Etudiants ! Refusez un avenir précaire et dans le non respect de votre place !

Régions ! nous espérons vous voir nombreuses à organiser le déplacement à Paris !

Syndicats ! Fini la pensée unique, co-signez l'appel à la grève avec tous et co-signez avec les organisations professionnelles !

Organisations ! nous espérons vous voir présentes à Paris !